Mise à jour du 8 août 2015

Voici un article du 20 minutes qui nous explique que le gentil patron se trouve face à des difficultés financières. Si vous avez déjà lu mon article, vous comprendrez le plaisir que j’ai à faire cette mise à jour :

http://m.20minutes.fr/insolite/1662747-etats-unis-retour-baton-patron-divise-salaire-faveur-employes

Il y a peu de temps, un patron a fait grandement parler de lui suite à un geste très généreux envers ses employés. Dan Price, PDG (CEO) de la start-up Gravity Payments a décidé de réduire son salaire drastiquement, passant de 1 million de $ annuel à 70 000 $. La différence, il a décidé de la redistribuer à ses employés, en augmentant leur salaire, s’assurant ainsi que chaque salarié de son entreprise gagne au minimum 70 000 $ par an (63 000 €). Ce montant étant théoriquement le minimum pour être « dans le bonheur et la plénitude » aux États-Unis.

Il faut reconnaître que ce geste est admirable, surtout en considérant que cela est dans le but d’améliorer la condition de vie de ses employés. En espérant que le système managérial soit également admirable, il s’agirait d’une entreprise que l’on pourrait qualifier de « great place to work ».

Est-ce un modèle que les entrepreneurs devraient copier ?

Analyse comportementale

Si en tant qu’entrepreneur, votre objectif est d’améliorer la condition pécuniaire de vos salariés, tout est mathématique, en augmentant les salaires vous atteindrez cet objectif. Bien joué !

Si votre but est d’améliorer la performance de vos salariés, vous allez être vite déçu.

Malheureusement, les augmentations de salaire sont souvent vite oubliées (quoique celle-ci reste phénoménale pour certains qui verront leur salaire doubler), ce sont plus souvent les derniers événements qui restent en mémoire. Je ne fais aucun jugement sur les individus, il est juste normal dans l’expérience de vie de chacun d’avoir en mémoire les événements récents plutôt qu’anciens. Sur le moment, vous marquerez donc les esprits, mais dans 5 ans, de nouvelles recrues n’auront pas bénéficié de cette augmentation et ce sera, selon eux, le salaire « normal » de leur activité.

Aussi, les comportements n’augmentent que s’ils sont renforcés. Dans la situation actuelle de l’entreprise, quel fut le comportement renforcé ? Aucun, sinon d’être présent (et ce n’est pas un comportement, foi de Dead Man’s Test). Donc, nous ne sommes pas dans une situation d’amélioration des performances des employés. Il serait même nécessaire d’observer comment les managers traitent leurs employés. Si ceux-ci utilisent le renforcement négatif pour obtenir ce qu’ils veulent, la performance ne sera pas l’équivalent du renforcement positif. On remarque souvent que « les employés quittent leur manager, plutôt que leur entreprise ». Alors, même avec une belle augmentation de salaire, si les employés ne sont pas satisfaits de leur employeur, ils ne travailleront pas comme ils pourraient réellement le faire.

Si Dan Price avait consulté un comportementaliste, avec comme objectif d’utiliser cet argent pour motiver ses employés, il lui aurait proposé de l’utiliser en prime et non en augmentation. Les salaires sont éternels, les primes sont pour les performances actuelles.

Toutefois, en gardant l’objectif initial de Dan Price (le bonheur), si la situation de cette société se détériore, il sera difficile pour elle de suivre un versement de salaire élevé et devra probablement licencier. Si le salaire avait un paiement indexé sur le profit, la société se protégerait, ainsi que ses salariés, de situations délicates. Avec une masse salariale plus basse, elle pourrait donner de belles primes durant les bonnes situations et en donner moins lors de situations difficiles, réduisant ainsi les risques de licenciement.

Actuellement, la seule préoccupation me semble : Cela pourra-t-il durer longtemps pour Gravity Payments ? Si oui, tant mieux pour l’entreprise et pour ses employés !

Il est rare de voir qu’une entreprise dit se soucier de ses employés et qu’elle agit réellement dans ce sens. Ici, le geste reste admirable.

Finalement

Faut-il copier Dan Price ? Si vous êtes optimiste et que votre objectif est juste d’aider vos employés à mieux vivre, allez-y. Mais dans des conditions moins certaines, il serait préférable d’utiliser un système de salaire basé sur les bénéfices. Et si vous souhaitez améliorer la performance de vos employés, un système basé sur les primes à la performance.

Le lien vers l’article du Parisien :

http://www.leparisien.fr/economie/un-patron-americain-baisse-son-salaire-de-90-pour-augmenter-ses-employes-16-04-2015-4698563.php